Risques MajeursLes mesures de prévention du risque avalanche

  •  La connaissance du risque

Elle provient des connaissances de terrain des professionnels de la montagne (Peloton de Gendarmerie de Montagne, pisteurs des stations). Le Plan d’Intervention pour le Déclenchement d’avalanches (PIDA) établi par le gestionnaire de la station du Mont-Dore, précise les secteurs les plus vulnérables du domaine skiable. Huit zones sont répertoriées et tracées au 1 :10 000ème.

  • Le Plan d’Intervention pour le Déclenchement d’Avalanches (PIDA)

Le déclenchement artificiel et préventif des avalanches est un moyen de défense temporaire. Cette manœuvre consiste à purger systématiquement les zones de départ où s’est accumulée la neige dés l’atteinte d’une valeur seuil de hauteur de manteau neigeux. Il permet d’éviter les départs spontanés de grande ampleur en provoquant des coulées de faible importance et de choisir le moment de l’écoulement avalancheux, pendant lequel les mesures de sécurité sont maximales. Chaque tir effectué doit avoir lieu dans le cadre réglementaire du PIDA qui est arrêté par le Maire de la commune. Ce document détermine : - les sites où peuvent être déclenchés des avalanches, les limites précises des avalanches à déclencher et les points de tir correspondants - les personnes impliquées dans les opérations de déclenchement, leurs responsabilités et leurs qualifications - les moyens à mettre en œuvre avec l’indication des quantités maximales de produits explosifs à utiliser dans chaque cas.

  • La prévision des phénomènes

Si l'on connaît assez bien les principales zones où se produisent les avalanches, la localisation précise de leur trajet et de leur limite d'extension est très difficile. La prévision des avalanches reste une science inexacte. Météo-France édite pour les Alpes et les Pyrénées un bulletin d'estimation du risque d'avalanche qui donne, à l'échelle d'un massif, des indications sur l'état du manteau neigeux en fonction de l'altitude, de l'exposition, du relief. Il propose également une estimation du risque, basée sur une échelle européenne graduée de 1 (risque faible) à 5 (risque très fort). Dans le Puy-de-Dôme, lorsque certains critères météorologiques sont remplis, Météo-France - qui bénéficie en outre d’informations fournies par la station du Mont-Dore (poste nivo-météorologique) et par le PGM du Mont-Dore - diffuse des avertissements de « coulées de neige ». Ces informations sont reprises par la Préfecture dans un avertissement téléphonique mis en place en 2010 à destination des élus concernés.

  •  Recherche de victimes

Le PGM du Mont-Dore est équipé d’un Détecteur de Victime d'Avalanche (DVA), d’un détecteur RECCO et d’un chien d’avalanche pour faire face à toutes interventions dont les plus importantes pourront nécessiter la mise en oeuvre de « l’ORSEC Montagne ».

Recherche de victime (Source : PGM)                                                                                                                                                        

  •  Mesures préconisées auprès des collectivités

- affichage dans tous les sites connus pour être des points de départ de randonnées ou d’accès aux pistes de ski, le plan du massif identifiant les zones à risque

- sensibiliser les gestionnaires des domaines skiables à leur devoir d’information et de responsabilisation de leurs clients

-informer les gestionnaires des domaines skiables de la réception du message téléphonique de la Préfecture relative aux « coulées de neige ».

  •  Mesures préconisées et des particuliers : faire appel à un professionnel pour encadrer une sortie avec des personnes sans expérience ni connaissance de la montagne enneigée

 

  • L’information préventive

Elle s’appuie sur le :

- le Dossier Départemental des Risques Majeurs,

- la diffusion de brochures spécifiques par prim.net ou les communes,

- l’éducation à la prévention des risques majeurs obligatoire dans le cadre de l’éducation à l'environnement ,

- les campagnes de santé publique

- l'éducation dans le cadre de la pratique sportive

- les campagnes spécifiques d'information des pratiquants de ski hors piste, notamment par des associations comme l'Anena (Association Nationale d'Etude de la Neige et des Avalanches).